Conseils & FAQ

Am remposantior as suntium dolut voloris rehenis vero volorest et fugitat reri ius exeribus, suntecu scimaximo conse nis ipiet volor sitin parum autem fuga. Ibeatur adi venis mi, num acculle ndamus quaesedit, utatis voluptat ellignist ut est, ut reptatem cones esequi solorep eruptati quaernam sumquiatus, q porepre volore nesti dem quation seditisseque sinisqu ostios. Am remposantior as suntium dolut voloris pero conem exeremp ostion eatem a volorro vitatas conector molorit verehenis vero volorest et fugitat reri ius

Le PVC n’est pas nocif pour la santé ! Du fait de son utilisation massive dans de nombreux objets de la vie courante, le PVC est le matériau ayant fait l'objet du plus grand nombre de recherches approfondies, et ses effets sur la santé et l'environnement ont été longuement analysés. Toutes les études indépendantes ont conclu que le PVC n'était pas nocif pour la santé. En fait, le PVC présente de nombreux avantages que beaucoup exploitent déjà. Ce n'est pas un hasard si les hôpitaux, partout dans le monde, utilisent le PVC pour les poches de sang, les cathéters, les gants antiseptiques ou encore les revêtements de sol. Et ce n’est pas non plus un hasard si les canalisations d'eau potable sont progressivement remplacées par des tuyaux en PVC. Alors oui, le PVC est sans danger pour la santé !
Il existe tellement de sortes de fenêtres en PVC qu’il est difficile de répondre à cette question. Certaines fenêtres très économiques sont à remplacer tous les 10-15 ans. Nous-mêmes garantissons à nos fabricants une durée de vie du PVC sans aucun problème de 20 ans, mais ça ne veut pas dire qu'il va falloir les changer au bout de 20 ans !
Généralement, c’est dès la fin de l'hiver que la plupart des gens font remplacer leurs fenêtres. Mais sachez que rien n’empêche un détaillant de remplacer vos fenêtres en plein hiver (sauf conditions extrêmes, bien sûr). Il saura prendre toutes les précautions pour limiter l'entrée d'air froid dans votre maison.
Lorsqu'un détaillant insiste pour voir votre fenestration, c'est plutôt bon signe ! En effet, même si vous savez prendre les mesures, il porte la responsabilité de fabriquer une fenêtre parfaitement adaptée en termes de taille. Trop petite, il devra combler l'espace avec une grande quantité de mousse isolante. Trop grande, la fenêtre sera comprimée, ce qui occasionnera des problèmes d'opération à court ou moyen terme. Par ailleurs, le détaillant saura vous apporter des suggestions sur le type de fenêtres à choisir pour telle ou telle pièce (pour respecter des normes de sécurité, par exemple). Il pourra aussi vous proposer des options pratiques auxquelles vous ne pensez pas forcément; autant de petits détails qui vont faire évoluer le prix dans un sens ou dans un autre. Bref, quand on fait remplacer ses fenêtres, on n'achète pas seulement un prix, on veut aussi et surtout de l'expertise et la garantie d’un travail sérieux !
Oui, une fenêtre en PVC blanc peut être peinte en noir ! D’ailleurs, la grande tendance du moment est aux fenestrations noires ou couleur charbon. Mais ne vous aventurez surtout pas à peindre vos fenêtres en PVC vous-même, vous le regretteriez amèrement ! Sachez que les fabricants offrant ce service utilisent une peinture spéciale : elle résiste aux rayons UV, évite l'accumulation de chaleur du fait de la couleur (ce qui déformerait le PVC) et adhère par cohésion au PVC (elle ne se décollera pas). Si vous souhaitez peindre vos fenêtres, contactez systématiquement votre fabricant ou distributeur, car cela peut, en outre, remettre en cause la garantie qu'il s'est engagé à appliquer lors de l'achat initial.
Non ! Au quotidien, vos portes et fenêtres en PVC n'émettent aucune dioxine et sont donc sans danger pour la santé. Les agences de santé et de sécurité gouvernementales de nombreux pays ont d’ailleurs mandaté des études indépendantes qui ont toutes démontré que le PVC était une source négligeable de dioxine. Sachez toutefois que les produits en PVC peuvent émettre des dioxines lorsqu'ils brûlent. C’est d’ailleurs le cas de la plupart des choses qu'on fait brûler, comme la viande sur le barbecue ou encore le bois (les feux de forêt émettent notamment de très grandes quantités de dioxine). Donc, vos portes et fenêtres en PVC émettront des dioxines uniquement en cas d’incendie !
Tout dépend de l'état de votre fenêtre ! Si vous remarquez simplement de la condensation entre les vitres, ou que vous avez un problème avec la quincaillerie, par exemple, envisagez d'abord la simple rénovation. Contactez alors un détaillant, idéalement celui qui vous a installé la fenêtre, pour valider ce qu'il faut changer. Si le problème est général, il est préférable de tout remplacer pour être certain de gagner en efficacité et en confort. Une chose est sure, avec une fenêtre conçue par P.H. Tech, vous n'aurez pas à le refaire avant des dizaines d'années !
Oui et non! Il faut comprendre que le PVC est un mélange d'ingrédients et qu’il existe un nombre infini de « recettes ». L'un des principaux ingrédients coûtant très cher (le titane), certains extrudeurs préfèrent limiter le coût du PVC en diminuant la quantité intégrée. Malheureusement, ces PVC ont tendance à jaunir au fil des années sous l'effet du soleil. Chez P.H. Tech, nous avons travaillé sans relâche la recette de notre PVC pour lui assurer une qualité optimale tout au long de la vie du produit… donc plus de 20 ans ! Pour cela, nous le testons en permanence dans des machines de vieillissement accéléré ou encore sur des terrains spécialisés en Floride et en Arizona. Voilà pourquoi nous sommes certains que le jaunissement de notre PVC, s'il se produit, sera imperceptible. Notez qu'au moment de l'achat, vous ne verrez aucune différence entre le PVC économique (qui va jaunir et s’altérer sous l'effet du soleil) et le PVC de haute qualité. Alors pour éviter ce piège, exigez à votre détaillant un produit conçu avec le PVC P.H. Tech !
Non! Dans de nombreux cas, les fenêtres pensées par P.H. Tech n'ont pas besoin de renfort, car l'épaisseur des murs et leur structure multichambres les rendent naturellement très robustes. Toutefois, le fabricant peut décider lui-même de rajouter un renfort d'acier dans certains cas, comme pour des fenêtres de très grandes dimensions, par exemple. Et puisqu’il s’agit de sa responsabilité, vous n'avez pas à vous préoccuper de ce point. Vos fenêtres résisteront donc au temps, soyez-en certain !
Cela dépend de votre projet et de votre règlementation municipale ! Voilà pourquoi nous vous recommandons fortement de consulter le site de votre municipalité ou de les appeler pour être certain d'être dans les règles. C'est rapide et ça peut vous éviter beaucoup d’ennuis…
Certaines années, des programmes fiscaux sont en effet mis en place (avec des conditions, bien sûr). Et comme ces mesures sont toujours temporaires, il faut bien se renseigner avant d’acheter.
Non. Pas « toxiques », plutôt irritants. En fait, quand il brûle, le PVC dégage un gaz irritant pour le nez qui agit comme un « système d’alarme » très efficace. Sachez surtout que lors d'un incendie dans un bâtiment, la majorité des victimes meurent à cause d'une intoxication au monoxyde de carbone, et non à cause de l'acide chlorhydrique dégagé par le PVC en combustion.
Probablement pas. P.H. Tech offre aux détaillants un très grand nombre d'options. Ils peuvent donc vous offrir des produits différents, mais qui ont tous les hautes performances propres aux produits P.H. Tech. Par ailleurs, comme dans tout projet de rénovation, vous devez aussi choisir une équipe : n'hésitez pas à en contacter plusieurs et à regarder le nombre d'années d’expérience ainsi que la rapidité et la qualité de leurs réponses.
La pellicule Low-E sert à réduire le passage de la chaleur à travers le vitrage. Donc, quand on a des hivers rigoureux comme au Québec, on place la pellicule Low-E vers l'intérieur pour éviter que la chaleur de la maison s'échappe par les fenêtres. En Californie, et partout où on est confronté à de fortes chaleurs l'été, on place au contraire cette pellicule sur la face extérieure pour éviter de trop climatiser.
Depuis février 2015, nous sommes passés à trois zones climatiques au Canada. Vous pouvez consulter la carte des zones sur le site de Ressources naturelles Canada. Au Canada, nous habitons presque tous dans la zone B. Ne recherchez donc pas à tout prix un produit qui résiste aux froids polaires (zone D), puisqu’une fenêtre homologuée pour la zone B vous donnera entière satisfaction. Si votre achat est destiné à une habitation aux États-Unis, référez-vous aux zones climatiques américaines.
Comme tous les matériaux, le verre se dilate (ou se rétracte) lorsqu'il est soumis à des variations de température. Cette dilatation a tendance à être plus grande au centre du verre que sur les bords, causant ainsi des contraintes sur le verre. Dans la grande majorité des cas, ces contraintes sont absorbées par le verre et le design de la fenêtre. Mais il peut arriver que le verre intérieur se brise, c'est ce qu'on appelle le bris thermique. Généralement, ce bris n’est pas couvert par les garanties. En effet, ce phénomène ne signifie pas que votre produit présente un défaut. C'est un phénomène largement imprévisible qui n'engage pas la responsabilité du fabricant.
Il faut privilégier les fenêtres à auvent et les fenêtres oscillo-battantes, car en plus d'être très étanches, elles permettent de bien aérer la pièce même quand il pleut.
Les fenêtres à guillotine présentent de nombreux avantages. Tout d’abord, beaucoup de gens apprécient la simplicité de son mode d’ouverture. En plus de s'adapter parfaitement au cachet des maisons anciennes, elles sont faciles à nettoyer et sont idéales pour les ouvertures étroites et hautes. Elles sont aussi très pratiques pour installer un climatiseur. Les fenêtres à guillotine double, quant à elles, offrent un avantage supplémentaire : une excellente ventilation de la maison. En effet, en ouvrant les deux volets, l'air chaud peut s’évacuer par le haut tandis que l'air frais peut entrer par le bas. Seul inconvénient des fenêtres à guillotine : elles sont un peu moins étanches que les fenêtres à battant et à auvent.
On installe des fenêtres coulissantes dans les sous-sols pour plusieurs raisons : elle est la plus économique des fenêtres, elle est peu encombrante, elle offre une surface vitrée maximisée et elle est très adaptée pour des petites ouvertures. Mais surtout elle se prête bien à des évacuation d’urgence, elle n’est pas contrainte dans son ouverture par les encombrements extérieurs (arbustes, plantes) et permet souvent l’entrée de matériaux de grandes dimensions.
Parce que les coupe-froids noirs conservent le même aspect toute leur vie, qu'ils soient en forme de lèvre noire soudée au PVC (des « coextrusions »), de ballons noirs (comme sur les réfrigérateurs, mais en plus petits) ou en forme de petits balais gris. À l'inverse, les coupe-froids blancs se salissent avec le temps et sont très difficiles à nettoyer, ce qui donne progressivement un aspect négligé à la fenêtre. Les extrudeurs qui installent des coupe-froids blancs le font le plus souvent pour des raisons internes (les rebuts sont plus vite recyclés et ils ne sont pas obligés de séparer le PVC blanc des coupe-froids noirs)…
Le verre teinté offre effectivement plus d'intimité, puisqu’il réduit la visibilité vers l'intérieur (sans pour autant affecter la vue sur l'extérieur). Toutefois, il peut réduire considérablement les gains thermiques et donc la performance énergétique de votre fenêtre. Pensez-y !
Un PVC de qualité, c'est un PVC qui, même soumis à rude épreuve : résiste aux impacts sans casser sous le choc; conserve une certaine élasticité pour toujours revenir à sa forme initiale, même s’il est soumis à la gravité (quand le volet avec son verre triple est ouvert, par exemple); et conserve une couleur stable dans le temps.

UP/HAUT